D'Où Vient le Croque-Monsieur ?

A croque-monsieur neatly cut in 2 halves, presented in a white plate

Mesdames et Messieurs, aujourd’hui on vous propose un petit post culinaire histoire de savoir pourquoi le croque-monsieur fait tant de bruit. 2 tranches de pain de mie, 1 tranche de jambon et du fromage. C’est tout ce qu’il faut pour rendre les gens heureux parfois. Mais d’où ça vient ?

Et d’abord, pourquoi ça s’appelle un Croque-monsieur même ?

Eh bien en 1910, tout Paris mange au Bel Âge, café en vogue de Michel Lunarca situé boulevard des Capucines, pour manger des sandwichs. Mais voilà qu’un soir, submergé de touristes, Michel est en rupture de stock de pain. Il décide d’utiliser du pain de mie pour faire de quoi retenir les clients, y met les ingrédients qu’on connaît bien et enfourne le sandwich pour le rendre croustillant. C’est alors que les bistrots concurrents, jaloux devant le succès de Michel, lui créent une réputation de cannibale.

Lorsqu’on lui demande ce qu’il y a dans ce nouveau sandwich, Michel répond plein d’humour « De l’homme ! Du monsieur ! ». Surfant sur la boutade, Michel baptise le sandwich croque-monsieur et l’ajoute à sa carte le lendemain même.

Aujourd’hui, on fait le croque-monsieur au four, ou dans un grill. Les recettes s’enrichissent faisant intervenir différents types de fromage (emmental, fromage fondu en tranche, conté, etc.) et parfois de la sauce béchamel en plus avec du fromage gratiné au-dessus. C’est un sandwich bon marché qui se déguste à tout moment et qui est aussi très utile pour les fins de mois difficiles.

Il existe en version croque-madame. Tout aussi délicieux, il est enrichi d’un œuf à la coque au-dessus, en référence au chapeau que portaient les femmes de l’époque.

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés